Ce type de médicaments pourrait augmenter les risques de démence de moitié

iStock / kazuma seki

La constipation chronique touche 3 et 5 % de la population adulte dans les pays occidentaux, estime Vidal, une plateforme d’information médicale ; qui précise que “les personnes de plus de 55 ans sont cinq fois plus touchées que les jeunes”. Ponctuellement, entre 15 et 35% des adultes ressentaient des difficultés à évacuer leurs selles. Les symptômes de la constipation sont : des selles raréfiées, un anus contracté, des ballonnements abdominaux ou encore des indigestions. Pour lutter contre les effets de ce trouble, certains se tournent vers la prise de laxatifs, un produit ramollissant les selles. Mais, selon une étude américaine, la consommation régulière d’une certaine catégorie de laxatif pourrait avoir un effet sur le développement de la démence, à savoir des maladies neurodégénératives dont fait partie la maladie d’Alzheimer. Leurs résultats sont publiés dans la revue Neurology.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont basés sur un panel de 502.229 personnes, âgées de 40 à 69 ans, ne présentant pas de diagnostic de démence au début de l’étude. Pendant 10 ans, ces derniers ont renseigné dans une base de données leur état de santé et leur prise de médicaments. Dans de panel, 18.235 personnes, soit 3,6 %, ont déclaré utiliser plusieurs fois par semaine des laxatifs en vente libre.

Les auteurs ont remarqué que 1,3% des personnes utilisant régulièrement des laxatifs avaient développé une démence, contre 0,4% chez ceux ne prenant pas de laxatifs. Après avoir ajusté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite