U Roy, pionnier du “toasting” dans le reggae et le dancehall, est mort

Théo Dubreuil
·1 min de lecture
JEAN-PIERRE MULLER / AFP
JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Comme nous le rapporte aujourd’hui le magazine américain Pitchfork, U Roy, pionnier des deejays au sein de la scène reggae jamaïcaine des années 60 et 70, est décédé à l’âge de 78 ans. L’annonce, rapportée par plusieurs médias jamaïcains, a été confirmée par son ami et collaborateur, Neil Fraser.

Né Ewart Beckford, le 21 septembre 1942 à Jones Town, U Roy choisi son nom de scène en écho à l’hallucination auditive provoquée par l’incapacité des jeunes membres de sa famille à prononcer son prénom. Il débute sa carrière en tant que deejay, un sous-genre qui consiste à incarner des textes plutôt que de les chanter sur des instrumentales de reggae.

Un style à part

U Roy a d’ailleurs gagné ses galons dans l’industrie musicale jamaïcaine à la faveur de son talent en tant que deejay. Véritable pionnier du “toasting”, cette technique de parler-chanter rythmique sur des riddims reggae ou dancehall qui pourrait s’apparenter à un proto-slam ou proto-rap, U Roy ne s’est jamais arrêté de composer de la musique.

Fort d’une discographie d’une vingtaine d’albums, U Roy tient sa

Lire la suite sur lesinrocks.com