"Ugly Betty" : Silvio Horta, le créateur de la série, s’est suicidé d’une balle dans la tête

Le casting d’Ugly Betty est en deuil. Ce mardi 7 janvier 2020, Silvio Horta, le créateur de la série, a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Miami. Agé de 45 ans, le showrunner aurait mis fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête, selon le site américain People. Très prochainement, les résultats de de son autopsie complète et d’un examen de toxicologie devraient être dévoilés. Dévastés, les acteurs du programme diffusé entre 2006 et 2010 et ses proches lui ont rendu hommage.

America Ferrera qui a prêté ses traits à Betty Suarez, l’assistance de Daniel Meade, a exprimé sa tristesse et son désarroi à l’annonce de cette triste nouvelle. En légende d’une photo du casting de la série prise lors des Golden Globe Awards, elle écrit : “Je suis abasourdie et navrée d’entendre cette nouvelle dévastatrice, la mort de Silvio Horta. Son talent et sa créativité m'ont apporté, ainsi qu'à tant d'autres, de la joie et de la lumière. Je pense à sa famille et à ses proches qui doivent souffrir tellement en ce moment - et à toute la famille Ugly Betty qui ressent si profondément cette perte”.

Dans un communiqué bouleversant confirmant le drame, la mère et la soeur de Silvio Horta révèlent que ce dernier menait un combat contre l’addiction et la dépression. “À travers ses amitiés, son amour et son travail à la télévision et au cinéma, Silvio a touché des millions de personnes. Silvio luttait constamment contre ses addictions et sa dépression, mais dans cette épreuve, il a toujours su transformer son combat en rire. C’était un homme bon, une belle personne”, peut-on lire. En commentaire de cette publication, Judith Light, l’interprète de Claire Meade, répond : “Une perte aussi dévastatrice que profonde. On garde dans nos pensées sa famille et ses amis et celle de la famille Ugly Betty. Il a tant donné à tant de gens. Il nous manquera. Que son âme repose maintenant en paix”.

En 2008, le papa d’Ugly Betty faisait déjà de tristes confidences sur son mal-être. Alors que sa série

(...) Cliquez ici pour voir la suite