Ukraine: le ministre de la Défense rejette de nouvelles accusations de corruption

Le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov, a rejeté lundi de nouvelles accusations de corruption concernant les fournitures de l'armée, des médias ayant dénoncé des achats d'uniformes à des prix gonflés, en pleine invasion russe.

Selon une enquête de plusieurs médias ukrainiens, le ministère de la Défense a signé à l'automne 2022 un contrat avec une entreprise turque pour la fourniture d'uniformes d'hiver, dont le prix a triplé après la signature.

"Tout a été fait conformément à la loi"

Des journalistes ukrainiens ont également déterminé que des uniformes d'hiver pouvaient être achetés en Turquie à des prix bien inférieurs à ceux payés par le ministère à cette entreprise turque, dont l'un des propriétaires est, selon eux, Oleksandre Kassaï, un neveu de Gennadi Kassaï, membre du parti du président Volodymyr Zelensky.

Le ministre de la Défense Oleksiï Reznikov a dénoncé lundi de fausses accusations, assurant que les prix facturés correspondaient à ce qui était offert par les fabricants en Turquie.

"J'invite tout le monde à traiter l'information de manière plus critique et responsable, car elle induit la société en erreur et, pire encore, elle induit nos partenaires en erreur, car de l'extérieur, on dirait que c'est un désastre", a déclaré Oleksiï Reznikov lors d'une conférence de presse.

"Tout a été fait conformément à la loi sur les marchés publics" et "via des procédures d'appel d'offres", a-t-il encore dit.

Limogeage des responsables régionaux chargés du recrutement militaire

Il s'agit du deuxième scandale de corruption présumée liée aux approvisionnements de l'armée secouant le ministère ukrainien de la Défense depuis le début de l'invasion russe en février 2022.

Fin janvier, une série de hauts responsables ukrainiens avaient été démis de leurs fonctions après que la presse a révélé qu'un contrat signé par le ministère et portant sur l'achat de produits alimentaires destinés aux soldats affichait des montants en réalité surévalués.

Oleksiï Reznikov avait alors reconnu que les services de lutte contre la corruption de son ministère avaient "failli dans leur tâche".

Début août, c'était la totalité des responsables régionaux chargés du recrutement militaire qui étaient limogés par Volodymyr Zelensky, afin de déraciner un système de corruption permettant notamment à des conscrits d'échapper à l'armée.

Depuis le début de l'année, d'autres affaires retentissantes ont été mises au jour en Ukraine, un pays où la corruption était un mal endémique avant l'invasion russe.

Article original publié sur BFMTV.com