Ukraine : le secrétaire général de l’ONU en visite à Boutcha et Irpin

Le secrétaire général de l’ONU doit visiter les villes de Boutcha, Irpin et Borodianka, théâtres d’exactions imputées à l’armée russe.

Alors que Moscou poursuit son offensive dans l’est et le sud de l’Ukraine, Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, a décidé de se rendre dans la banlieue de Kyiv à Boutcha, Irpin et Borodianka.

Ces trois villes, occupées puis abandonnées par l’armée russe, sont devenues tristement célèbres après la découverte de dizaines de cadavres de civils. À Boutcha notamment, des journalistes avaient découvert, le 2 avril dernier, une rue jonchée de cadavres en plein cœur de la ville désertée par les soldats russes. L’ONU a documenté le « meurtre, y compris certains par exécution sommaire », d’au moins 50 civils.

Le chef des Nations unies est arrivé en Ukraine en provenance de Moscou, où il a plaidé auprès de Vladimir Poutine pour un cessez-le-feu « dans les plus brefs délais ». Il s’est également dit « préoccupé par les rapports répétés faisant état de possibles crimes de guerre » perpétrés par l’armée russe en Ukraine, jugeant qu’ils « requièrent une enquête indépendante ».

« Chantage russe »

De son côté, l’Union européenne a accusé mercredi la Russie de « chantage » après qu’elle a cessé la fourniture de gaz à la Pologne et à la Bulgarie, qui refuseraient de payer leurs factures en roubles.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dénoncé un « chantage au gaz » et affirmé que ces deux pays membres de l’UE et de l’Otan, très dépendants du gaz russe, étaient...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles