Ukraine : les violences sexuelles, une menace omniprésente pour les réfugiées ukrainiennes

Pendant les combats ou dans leur fuite, du fait de belligérants, de la famille d'accueil, voire du travailleur humanitaire, les violences sexuelles sont une menace omniprésente pour les Ukrainiennes, s'alarme Colleen Roberts du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) en Moldavie.

Selon l'ONU, plus de 5,2 millions de personnes ont fui l'Ukraine depuis les premières frappes russes le 24 février. Quelque 90% sont des femmes et des enfants - les autorités de Kiev n'autorisant pas les hommes de 18 à 60 ans, en âge de porter les armes, à quitter le pays.

Lire aussi >> Dans le téléphone d’Ukrainiennes en France : « Je dors avec mon iPhone sur mon oreiller »

Quels sont les risques auxquels les réfugiées ukrainiennes doivent faire face ?

Colleen Roberts. Un certain nombre de préoccupations ont été soulevées, notamment la violence sexuelle et la traite. Conflits et déplacements peuvent accentuer les risques déjà existants pour les femmes et en créer de nouveaux.

Il ne s'agit pas uniquement des violences sexuelles subies en Ukraine mais également de celles subies en cours de route par les réfugiées. Les violences sexuelles peuvent survenir n'importe où. Plus les réfugiées sont déplacées longtemps, plus les risques de violences sexuelles sont élevés pour celles qui vivent au sein d'une communauté d'accueil, surtout quand les ressources commencent à s'épuiser.

La prise de conscience et l'aide s'améliorent. Mais le risque est toujours là. Nous devons garder à l'esprit que plus cette situation durera, plus elle créera de nouvelles formes de risques pour les filles et les femmes. Surtout quand on regarde la traite : on se concentre beaucoup sur la frontière, mais la traite d'êtres humains peut se produire n'importe où.

Il...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Réfugiés ukrainiens : risques accrus de trafic et d'exploitation d'êtres humains

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles