Publicité

Ultra-droite : le porte-parole du RN à l’Assemblée en faveur de la dissolution du GUD

Connu pour ses actions violentes, le Groupe union défense (GUD), une organisation de l’ultra-droite, défraie régulièrement la chronique. Et, malgré les anciens liens entre le mouvement et son parti - et notamment la présence de Frédéric Chatillon, ex-président du groupuscule, parmi les proches de Marine Le Pen -, le porte-parole du groupe Rassemblement National, Thomas Ménagé, s’est positionné en faveur de sa dissolution ce lundi sur France 2.

« Au vu ce qu’il représente, vraisemblablement, il doit être dissous et il n’a rien à faire dans notre pays puisqu’il appelle à des actes violents et des comportements qui ne sont pas conformes à ce que nous portons au Rassemblement national », a ainsi annoncé Thomas Ménagé.

À lire aussi Frédéric Chatillon, l'homme que le FN voudrait faire oublier

Des liens entre le RN et Frédéric Chatillon, ancien leader du GUD

En janvier 2022, le journal Le Monde révélait que la société de communication e-Politic, prestataire de services du Rassemblement national, était en partie détenue par Frédéric Chatillon et Axel Loustau, deux anciens membres des GUD. « Marine Le Pen et Jordan Bardella ont indiqué que, si ces liens étaient avérés, confirmés, des décisions seraient prises de la part du RN », a insisté Thomas Ménagé.

Et l’élu de contre-attaquer : « Ce que j’aimerais, c’est que l’ensemble des actionnaires minoritaires de l’ensemble des prestataires de services des autres partis politiques puissent être autant passés au crible que ceu...


Lire la suite sur LeJDD