Uma Thurman : son discours poignant sur l’avortement qu’elle a vécu adolescente

·1 min de lecture

Dans un long texte publié dans le « Washington Post », l’actrice Uma Thurman révèle avoir avorté alors qu’elle n’était qu’une adolescente.  

« C’était mon plus sombre secret jusqu’à présent. » Mardi 21 septembre, c’est une tribune très personnelle qu’a livré Uma Thurman dans les colonnes du « Washington Post ». Face à la loi anti-avortement votée au Texas en début de mois – l’État interdit toute interruption de grossesse au-delà de six semaines –, l’actrice brise le silence et choisit de lever le voile sur sa propre expérience : une interruption volontaire de grossesse alors qu’elle n’était qu’une adolescente. « J'ai commencé ma carrière d'actrice à 15 ans, en travaillant dans un environnement où j'étais souvent la seule enfant dans la pièce », débute la star de « Kill Bill ». « À la fin de mon adolescence, j'ai accidentellement été mise enceinte par un homme beaucoup plus âgé. Je vivais en Europe, loin de ma famille, et j'étais sur le point de commencer un travail. Je me suis battue pour savoir quoi faire. Je voulais garder le bébé, mais comment ? » 

« J’avais l'impression de mériter cette douleur » 

Uma Thurman raconte qu’à l’époque, elle se tourne vers ses parents pour « discuter de ses options ». « Nous n'avions jamais parlé de sexe auparavant ; c'était la première fois, et c'était terrible pour nous tous. Ils m'ont interrogée sur l'état de ma relation – elle n'était pas viable – et m'ont prévenue de la difficulté d'élever seule un bébé à l'adolescence », se souvient-elle. Consciente qu’elle ne pourra pas offrir de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles