Un entretien d'embauche trop facile pousse les candidats à refuser un job

Les plus jeunes sont particulièrement sensibles à la difficulté de leur entretien d'embauche, selon l'étude de Glassdoor. (Photo: Tetiana Lazunova via Getty Images)

VIE DE BUREAU - Pour quelles raisons un candidat rejette-t-il une proposition d’embauche? Le site d’emploi et de recrutement Glassdoor affirme dans une étude publiée ce jeudi 5 mars que 16,5% des propositions sont refusées par les candidats français. L’une des raisons de ce rejet est surprenante et fait l’objet de cette étude: il s’agit d’un entretien d’embauche trop facile.

Dans cette enquête réalisée après analyse de plus de 15.680 avis d’entretiens menés entre janvier 2008 et novembre 2019, laissés par des candidats en France, il est constaté qu’un candidat est plus susceptible d’accepter une proposition d’emploi si son entretien d’embauche était jugé difficile.

Dans les industries de services professionnels et techniques (technologies, finance, aérospatiale, assurance, immobilier, droit et autres services aux entreprises), Glassdoor a noté un taux d’acceptation de la proposition d’embauche 3,9% plus élevé lorsque l’entretien est difficile. 

(Photo: Glassdoor)

Ce n’est pas du tout vrai dans d’autres industries, comme celles de services au particulier (restauration, santé, tourisme, etc.) où le taux d’acceptation est 0,9% moins élevé en cas d’entretien trop difficile.

Les jeunes sensibles à la difficulté de l’entretien

C’est surtout sur les plus jeunes que la qualité d’un entretien d’embauche a de l’impact. Comme on peut le constater sur le graphique ci-dessous, 2,8% des 16-24 ans et 3,1% des 25-34 ans sont plus susceptibles d’accepter un emploi après un entretien difficile.

(Photo: Glassdoor)

Pour expliquer pourquoi un candidat a plus tendance à refuser un emploi s’il a jugé son entretien trop facile, Glassdoor donne plusieurs raisons. 

Sentiment d’accomplissement

Tout d’abord, cela peut signifier, pour le candidat, un travail également trop simple. “Cela peut dissuader les candidats soucieux de leur carrière qui s’attendent à un travail stimulant pouvant leur offrir des possibilités d’évolution et de développement des compétences”, est-il indiqué. Les candidats peuvent aussi estimer que la qualité de leurs potentiels futurs collègues sera moindre.

Glassdoor souligne également qu’un employeur faisant passer des entretiens faciles envoie un “signal négatif”, notamment aux futurs employeurs du candidat.

Autre explication: le “sentiment d’accomplissement” du candidat. “Recevoir une proposition d’emploi après un entretien difficile est plus susceptible de donner un sentiment de fierté et d’accomplissement qu’après un entretien facile”, est-il souligné. Dans la même veine, un entretien facile peut “décevoir le candidat”, dans le sens où il peut avoir l’impression que ses “compétences sont sous-estimées”.

Pour Daniel Zhao, économiste chez Glassdoor, “les entretiens ne sont pas seulement un moyen d’identifier des candidats qualifiés, mais aussi un moyen de donner envie aux meilleurs talents. Pour de nombreux candidats, l’entretien d’embauche est la première interaction directe avec l’entreprise. Les employeurs qui ne profitent pas de cette occasion pour faire une bonne première impression passent à côté d’un moment-clé”.

Parmi les autres facteurs pouvant conduire un candidat à refuser une proposition d’embauche, on trouve les tests de personnalité et de QI. Aux États-Unis, ces tests font baisser le taux d’acceptation de 2,3% dans le secteur des services professionnels. Évidemment, le salaire lui aussi est important, avec d’autres critères. Mais pour cette étude, Glassdoor s’est uniquement concentré sur les raisons moins évidentes de refuser un emploi.

À voir également sur Le HuffPost: Lors d’un entretien d’embauche, que répondre lorsque l’on vous demande “parlez-nous de vous”?

LIRE AUSSI

Je ne pensais pas que chercher un emploi me demanderait de jouer un rôle

Comment être sûr de ne pas tomber sur un patron horrible

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.