Un nombre record de personnes seraient atteintes de démence ; voici les signes à surveiller

Le NHS vient de publier de nouveaux chiffres, et le nombre de personnes atteintes de la maladie dégénérative n’a jamais été aussi élevé. [Photo: Getty]

Le NHS vient de publier de nouveaux chiffres, et le nombre de personnes atteintes de la maladie dégénérative n’a jamais été aussi élevé. [Photo: Getty]

En effet, les données du NHS indiquent que près de 454 000 personnes âgées de 65 ans et plus souffrent officiellement de démence en Angleterre.

Cela représente une augmentation de 7 % au cours des 3 dernières années, mais également un nombre record de diagnostics.

Cette hausse serait liée au vieillissement de la population, d’après un porte-parole du NHS.

Le vieillissement et la volonté de détecter la maladie plus tôt contribuent tous deux à la hausse du nombre de personnes atteintes de démence.

D’après Alzheimer’s Research UK, la moitié des adultes britanniques seraient incapables de repérer les facteurs de risque clés.

Les facteurs invariables incluent l’âge, la génétique, le sexe et l’ethnicité.

Mais, il existe également de nombreux facteurs de risque variables selon The Alzheimer’s Society, comme le tabac, l’activité physique, les traumatismes crâniens, le régime alimentaire, le diabète de type 2, l’hypertension et l’éducation des enfants.

La démence est la principale cause de décès en Grande-Bretagne. Prendre soin des patients atteints de démence coûterait environ 26 milliards de livres (environ 29 milliards d’euros) chaque année, d’après Alzheimer’s Research UK.

Environ 220 000 personnes souffriraient également de démence au Royaume-Uni sans avoir reçu de diagnostic officiel.

Le pourcentage de personnes officiellement atteintes de la maladie a augmenté, mais cette hausse pourrait être positive dans la mesure où elle permet à de nombreux patients d’accéder aux soins dont ils ont besoin.

Un tiers de la population aurait besoin d’assister une personne atteinte de démence à un moment ou à un autre de leur vie, et l’accès à ce type de soins est donc également bénéfique pour les personnes qui doivent prendre soin des malades.

Il est important de surveiller les signes précoces de la démence, mais il n’existe pas encore de remède.

Une étude récente a conclu que les personnes qui avaient des difficultés à gérer leur argent étaient plus à risque.

D’autres facteurs de risque à surveiller incluent les difficultés à se souvenir d’évènements récents, le manque de concentration et l’incapacité d’exécuter les tâches du quotidien.