Une maman est qualifiée de “source d’inspiration incroyable” après avoir allaité son bébé lors d’un ultramarathon de 43 heures et 170 km

Une maman britannique a fait la une des médias du monde entier après avoir été photographiée en train d’allaiter son bébé pendant sa pause lors d’un ultramarathon de 43 heures.

Sophie Power vient de terminer ce parcours de 170 km en altitude le long de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc à travers la France, l’Italie et la Suisse. Beaucoup la félicitent d’illustrer l’“endurance des mamans” et “la force du corps humain” suite à la diffusion d’une photo prise par le photographe Alexis Berg.

La maman de deux enfants âgée de 36 ans et grande coureuse a pris le temps d’allaiter son bébé de trois mois, Cormac, lors de cette course difficile.

“J’allaite généralement Cormac toutes les trois heures, et il m’a fallu 16 heures pour rejoindre Courmayeur [dans la région alpine du nord de l’Italie], premier point où il pouvait venir à ma rencontre, j’ai donc dû me débarrasser de mon surplus à la main en cours de route”, confie S. Power à Runners World.

“J’étais tellement soulagée en constatant qu’il avait faim !”, a-t-elle ajouté.


Une photo vraiment incroyable qui raconte une histoire magnifique, une histoire sur la maternité, l’endurance et la force du corps humain. La photo prise par notre photographe @alexis_berg pendant la course de 170 km de l’@utmbmontblanc, montre la coureuse britannique Sophie Power en train d’allaiter son fils de 3 mois, Cormac. @ultra_sophie, nous te saluons. Bravo pour ton endurance et ton courage, et bravo d’avoir montré à ceux qui n’y croyaient pas que tu en étais bien capable. Tu es une vraie source d’inspiration.

La photo a d’abord été publiée sur la page Instagram de Strava, où elle a reçu plus de 25 000 likes.

Bravo pour ton endurance et ton courage, et bravo d’avoir montré à ceux qui n’y croyaient pas que tu en étais bien capable”, confie l’appli de fitness. “Tu es une vraie source d’inspiration.”

Sophie Power a également profité de son propre compte Instagram pour préciser que la photo illustre les difficultés quand on doit jongler entre la vie quotidienne et le rôle de jeune maman.


Il y a une semaine, j’étais au sommet de Flégère, prête à descendre la montagne jusqu’à Chamonix et finir l’UTMB. Avec 20 minutes de sommeil en 2 nuits, mon corps était fatigué et j’avais des hallucinations. J’ai continué car je savais que Donnacha était excité à l’idée de terminer la course avec moi. Il avait terminé sa course plus tôt dans la semaine et avait attendu patiemment pendant 2 jours pour m’aider à terminer la mienne. Cela représente tellement bien la photo dans mon esprit. Mais, j’ai quand même été forcée de lui demander de ralentir !

“Il ne s’agit pas d’une histoire sur moi”, confie-t-elle. “C’est une histoire sur la lutte quotidienne des jeunes mamans. Une histoire sur le besoin de prendre soin des bébés du mieux qu’on peut. Et de l’importance de donner la priorité à notre santé physique et mentale, d’être soi-même, tout en étant maman”.

“Je suis vraiment touchée par toute cette positivité et ces messages de soutien. Ils sont adressés à toutes les mamans, car nous sommes toutes sur le même bateau”.

Sophie Power est parvenue à compléter son marathon en 43 heures et 33 minutes, et ce même en s’arrêtant pour allaiter son fils.

Sarah Carty