Une nouvelle étude indique qu’avoir trop de jouets pourrait nuire aux enfants

Cette étude confirme ce que certains parents affirment depuis des années. [Photo : Getty]

Une nouvelle étude indique qu’il est bel et bien possible d’abuser des bonnes choses, surtout lorsqu’il s’agit de jouets pour enfants.

Les enfants qui possèdent trop de jouets sont facilement distraits et ne profitent pas correctement de leurs temps de jeu.

Des chercheurs de l’Ohio aux Etats-Unis ont décidé d’inviter 36 bambins à jouer avec 16 ou 4 jouets.

La moitié des participants qui n’avaient reçu que 4 jouets ont fait preuve d’une plus grande créativité. Ils jouaient avec chaque jouet deux fois plus longtemps et trouvaient des manières de jouer différentes plus facilement.

L’étude, menée à l’université de Toledo, confirme ce que bon nombre de parents affirment depuis des années : il est préférable de ne pas déballer tous les nouveaux jouets afin d’encourager la créativité et stimuler la capacité d’attention des enfants.

L’étude confirme qu’il est préférable de fournir quelques jouets à la fois au lieu de tout distribuer d’un coup. [photo : Getty]

« L’étude cherchait à déterminer si le nombre de jouets présents dans l’environnement des enfants avait un impact sur la qualité du jeu », a confié la principale auteure, Dr Carly Dauch, dans le journal Infant Behaviour and Development.

« Le nombre plus élevé de périodes de jeux différentes dans les groupes avec 16 jouets semblait bien interférer avec la durée et l’intensité du jeu. Les autres jouets présents créaient un environnement peu idéal pour la concentration des enfants ».

« Les tout-petits sont en plein développement, mais ils ne maîtrisent pas encore forcément leur capacité d’attention. Leur attention et leurs séances de jeux sont donc susceptibles d’être perturbées par des facteurs propres à leur environnement qui nuisent à la concentration ».

« Les conclusions de cette étude suggèrent que l’abondance de jouets a bien un impact sur la concentration ».

Les tout-petits s’amusent plus longtemps avec un seul jouet lorsqu’ils se trouvent dans un environnement avec un nombre limité de jouets, ce qui permet à l’enfant d’explorer davantage et de faire preuve de plus de créativité ».

Une étude réalisée à Munich dans les années 90 avait déjà tiré des conclusions similaires. [photo : Getty]

Un enfant britannique lambda possède 238 jouets mais ne joue qu’avec 12 de ses jouets « préférés ».

Ces chiffres, qui ne représentent que 5 % des jouets, suggèrent que les enfants n’ont pas besoin de l’énorme variété de jouets dont ils disposent généralement. Cependant, d’autres études ont déjà suggéré cela.

Une étude réalisée dans une garderie de Munich avait tiré des conclusions similaires dans les années 1990. Les jouets des enfants avaient été retirés pendant trois mois, mais les petits avaient seulement eu besoin de quelques semaines pour se réadapter et faire preuve de créativité lors de leurs séances de jeu.

Georgie Darling