Une préadolescente invente un bonbon qui combat les caries

Photo : Zollipops

La jeune fille de 11 ans qui a créé Zollipops, des sucettes « bonnes pour la santé », a dévoilé une nouvelle formule du fameux bonbon pile à temps pour la Journée internationale de la Femme.

« J’adore la journée de la Femme parce qu’elle vise à célébrer les femmes entrepreneures, et faire partie de cette communauté est un très grand honneur pour moi », a déclaré Alina Morse, fondatrice de Zollipops, à Yahoo Beauté.

Alina est en sixième dans la ville de Wolverine Lake, située dans le Michigan, et à première vue, rien ne la différencie des autres enfants de son âge : elle adore danser, chanter et faire du théâtre. Mais contrairement à la majorité des enfants, elle a bien compris que les bonbons étaient mauvais pour les dents. En 2013, elle a donc décidé de créer une version plus saine des sucettes, qui sont ses bonbons préférés. Les Zollipops sont sans OGM et ne contiennent ni sucre, ni gluten. Mieux encore, elles réduisent même les risques de caries en augmentant le pH de la bouche (le pH est l’échelle de mesure de l’acidité ou de la basicité). Les Zollipops contiennent des édulcorants comme l’érythritol, le xylitol et le stevia, et sont disponibles dans les arômes cerise, fraise, framboise, orange, ananas et raisin.

Mercredi dernier, Alina a révélé les dernières nouveautés de Zollipops : les sucettes peuvent désormais se conserver trois fois plus longtemps et ont une réponse glycémique plus faible, ce qui signifie qu’elles aident à apaiser la faim.

L’idée de ces sucettes a germé dans la tête de la préadolescente un jour où elle accompagnait son père à la banque : « Le guichetier m’a offert une sucette, et mon père lui a répondu que les bonbons étaient très mauvais pour les dents », raconte Alina. « Alors je lui ai demandé ‘Mais pourquoi ne pourrais-je pas faire des bonbons qui seraient bons pour mes dents ?’ »

Pour sortir son entreprise de terre, Alina s’est tournée vers son père, entrepreneur, et sa mère, qui travaille dans la vente et le marketing. « Puisque je suis une enfant, j’ai besoin d’aide pour plein de choses », a-t-elle expliqué. « Il fallait faire un investissement de 7 500$, et j’avais un peu moins de la moitié de cette somme parce que j’avais économisé tout l’argent que j’avais eu à mes anniversaires et pour les fêtes. ». Le reste des fonds a donc été investi par ses parents et par ses grands-parents.

Zollipops. (Photo : Zollipops)

Cependant, la trouvaille du nom du produit revient à la sœur d’Alina : « Après que l’on ait reçu le premier lot de sucettes pour les essais, j’ai demandé à ma petite sœur de 5 ans si elle voulait une sucette au xylitol. Et elle a répondu ‘Tu veux dire une zollipop ?’ ».

Aujourd’hui, les Zollipops se vendent sur Amazon, chez Whole Foods, Toys R Us et depuis peu dans les supermarchés Kroger. Les Zollipops sont également les seuls bonbons à avoir été servis en 2016, lors de la chasse aux œufs de Pâques traditionnelle et annuelle de la Maison-Blanche. Selon le père d’Alina, Tom Morse, l’entreprise Zollipops a plus que doublé en 2016, et la société attend des résultats entre 1 et 2 millions de dollars pour 2017.

Alina n’est pas seulement le visage de la marque, elle va aussi à l’école la journée, et travaille sur son entreprise le soir et les week-ends. « Alina a une vision d’ensemble sur les opérations, elle travaille aussi sur le packaging des produits, et elle s’est rendue dans plusieurs foires commerciales et salons du bonbon à la Nouvelle Orléans et en Allemagne », a confié Sue Morse, sa mère, à Yahoo Beauté.

La prochaine étape pour Alina sera sa grande annonce de jeudi : le lancement de Zaffi Taffy, un bonbon qui contient les mêmes ingrédients que les sucettes Zollipops. Cependant, malgré le succès, Alina garde les pieds sur terre et reste sérieuse dans ses études : « J’adore faire mes devoirs de maths et de science », a-t-elle déclaré avec enthousiasme.

Elise Solé
Yahoo Beauté