Coronavirus: procédure simplifiée pour les arrêts de travail des parents

Une procédure d'arrêt de travail simplifiée pour garder son enfant dans les zones touchées par le coronavirus

CORONAVIRUS - Si vous habitez dans l’une des zones de circulation de coronavirus et que vous devez garder votre enfant, vous pouvez bénéficier dès ce mercredi 4 mars d’une procédure d’arrêt de travail simplifiée. C’est l’une des annonces faites par Jérôme Salomon, directeur de la Santé, lors de sa conférence de presse quotidienne de mardi 3 au soir. 

“Le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance maladie ont décidé de simplifier la procédure d’arrêt de travail pour les parents contraints de rester chez eux pour garder leur enfant dans les zones de circulation du virus”, a-t-il déclaré.

Pour cela, deux conditions: que l’enfant ait moins de 16 ans et que le parent ne puisse pas télétravailler. Le parent peut bénéficier de cet “arrêt maladie indemnisé s’il ne peut pas bénéficier d’un aménagement de ses conditions de travail lui permettant de rester chez lui pour garder son enfant”, explique ainsi Jérôme Salomon. “Pour cela, le parent concerné contacte son employeur et envisage avec lui les modalités de télétravail qui pourraient être mises en place”, ajoute-t-il.

Si aucune solution ne peut être instaurée avec l’employeur, c’est alors celui-ci, et non pas l’employé, qui va déclarer l’arrêt de travail sur le site Améli. Aucun délai de carence n’est appliqué et le salarié perçoit automatiquement ses indemnités journalières. “Les employeurs sont invités à pratiquer dans le maximum de cas le maintien de salaire au bénéfice de leurs salariés, auquel cas ils versent le salaire à hauteur du complément sans attendre le versement des indemnités journalières par l’assurance maladie”, précise Jérôme Salomon.

Attention, seul l’un des deux parents peut bénéficier de cette procédure simplifiée.

Les zones de circulation du coronavirus sont l’Oise, le Morbihan et la Haute-Savoie. À celles-ci s’ajoute la région Grand-Est. Le directeur de la Santé a en effet affirmé mardi 3 mars que plusieurs personnes ont été contaminées lors d’un rassemblement en Alsace. Le dernier bilan de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post