Quand utiliser un activateur de compost ?

© iStock

Quelques astuces permettent d’accélérer la décomposition du compost. Vous pouvez commencer par déposer un lit de branchage sur lequel vous mettrez vos déchets. Cela favorise la circulation d’air et donc la décomposition. Dans le même ordre d’idée, brassez régulièrement votre compost pour l’aérer et retournez-le à la fourche. En l’aérant, vous évitez par ailleurs l’apparition de mauvaises odeurs.

Faites-en en grande quantité, car plus le compost est volumineux, plus il se développe rapidement. Enfin, mettez à composter des matériaux humides ou à défaut humidifiez-les (en les laissant tremper quelques jours au chaud ou en les arrosant). En effet, les produits secs mettent très longtemps à se dégrader. Vous pouvez arroser à l’arrosoir, puis remuez le compost de façon à amener la partie mouillée en dessous.

Le compost peut être débuté à n’importe quel moment de l’année. Néanmoins, si vous souhaitez obtenir un résultat rapide, l’idéal est de le mettre en place au printemps, une fois tous les risques de gelées écartés. Utilisez un activateur de compost immédiatement, dès la mise en place de votre compostage, de façon à stimuler son démarrage. On en trouve en jardinerie sous forme de poudre, de granulés ou de liquide. Comptez autour de 12 € le kilo.

Les fougères et les feuilles d’ortie constituent des activateurs naturels. Il est également possible de réaliser votre propre activateur de compost en mélangeant 10 g de levure de bière et 100 g de sucre à 5 l d’eau. Mélangez le tout jusqu’à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite