Vélo-cargo : le transport idéal pour emmener ses enfants à l’école

·2 min de lecture

Le vélo-cargo a le droit à une seconde vie un siècle après sa création et ce sont les parents qui l’ont enfourché. Ce transport coche toutes les cases et la principale : la praticité. Fini le pliage de poussette dans un bus bondé et bonjour le trajet maison-école en plein air.

On le voit partout. Le vélo-cargo ne date pas d’hier, mais connaît une seconde jeunesse. Il tombe à pic alors que les préoccupations écologiques sont désormais au cœur des réflexions de beaucoup de parents. Au XXème siècle, il n’avait pourtant aucune vocation à devenir un transport écolo pour bambins. Il servait principalement à transporter des marchandises comme des journaux, du pain ou du lait. C’était un simple vélo à deux ou trois roues sur lequel on accrochait une caisse pour y mettre ses articles.

Une allure qui a évolué

Aujourd’hui, les vélos-cargo sont beaucoup plus design et maniables qu’avant. Le principe reste le même : transporter facilement des charges plus ou moins lourdes. L’une des charges les plus en vogue du moment étant les bambins. Les familles avec un seul enfant peuvent se contenter d’un vélo avec un siège enfant à l’arrière. Mais les familles nombreuses, elles, ne peuvent se le permettre. C’est ici qu’intervient le vélo-cargo. Grâce à la remorque, trois enfants peuvent être déplacés. On comprend donc pourquoi ce moyen de transport séduit de nombreux parents citadins qui se sont remis en selle pour garder la forme. De plus en plus d’enfants arrivent à l’école casque sur la tête et joues rougies par le vent.

Une praticité sans équivoque

Les vélos-cargos permettent d’éviter les bouchons, les métros bondés, mais aussi de réduire son empreinte carbone et les coûts liés...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles