Vélos électriques : pourquoi ils coûteront moins cher à partir du 15 août

Une bonne nouvelle pour tous les adeptes de bicyclette. À partir du 15 août, les aides à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) seront élargies et les conditions d’obtention des primes d’État assouplies. La conséquence de cette mesure, actée par l’Assemblée nationale : acheter un nouveau vélo électrique vous reviendra au final moins cher.

Le principal changement porte sur le "Bonus vélo" : il ne sera plus nécessaire d'avoir reçu préalablement l'aide d'une collectivité locale, condition sine qua non jusqu’alors.

En parallèle, le plafond de subvention, actuellement fixé à 200 euros, sera augmenté de 100 euros pour atteindre les 300 euros.

Ce plafond sera même majoré à 400 euros pour les personnes en situation de handicap ou de précarité, à savoir les personnes dont le salaire net mensuel est inférieur ou égal à 1 350 euros.

Un autre assouplissement concerne la prime "Bonus autres vélos", pour laquelle une majoration est aussi actée. L'aide, aujourd’hui fixée à 1 000 euros, sera plafonnée à 2 000 euros à partir du 15 août pour les vélos cargos électriques. Cette prime sera étendue aux vélos électriques pliants, à hauteur de 1 000 euros.

Enfin, la prime à la conversion, qui permet d’obtenir une aide pour l’achat d’un vélo électrique en échange de la mise à la casse d’un véhicule essence ou diesel, est elle aussi élargie à l’achat d’un vélo par personne dans le foyer, contre un seul vélo par ménage actuellement.

Ne traînez pas : ces assouplissements, qui entrent en vigueur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles