Quel est le véritable camembert : nos astuces pour bien le choisir

Fleuron du patrimoine gastronomique français, le camembert est un des fromages préférés de l’Hexagone. En sauce, au barbecue ou dans une tartiflette, il se glisse dans toutes les recettes de l’entrée au dessert ! Certifié par l’appellation d’origine protégée (AOP), le fromage doit pourtant affronter la concurrence "des contrefaçons". Petit guide pour ne pas vous faire avoir en achetant votre camembert.

⋙ Des recettes à croquer : la tarte soleil au camembert

Camembert : pourquoi l’appelle-t-on ainsi et où est-il produit ?

À l’origine de ce fromage : une femme et une petite ville normande. Imaginé en 1791, le camembert tire son nom de la ville éponyme où résidait Marie Harel, à l’origine de cette merveille. Étiqueté AOP depuis 1983, la fabrication du fromage doit respecter des règles bien précises : lait cru, vaches normandes, pâturage dans la région et temps d’affinage de moins de 3 semaines.

Depuis quelques années, ces dernières sont matières à débat. Certains éleveurs souhaitent voir l’AOP assouplir le cahier des charges pour étendre l’appellation aux produits faits à base de lait pasteurisé. Dans les pages du Monde, la journaliste, Laurence Girard rappelle que "l’accord […] visait à définir une double AOP dans la zone géographique élargie – l’un serait baptisé "Cœur de gamme" et élaboré avec du lait pasteurisé provenant de troupeaux (avec au moins 30 % de vaches normandes) ; l’autre, dite "haut de gamme", aurait continué à être fabriquée avec du lait cru produit par au moins 60 % de vaches normandes". Longtemps discuté, le projet de créer une "grande AOP" vient pourtant d’être refusé, ce mardi 3 mars 2020.

⋙ Voir aussi : tout savoir sur les AOP et les IGP

"Camembert de Normandie" ou "Fabriqué en Normandie" : lequel choisir ?

Face à la myriade de camembert présentée en grande surface, faire le bon choix peut très vite devenir un casse-tête. Pour éviter toute confusion, l’étiquetage des mythiques boîtes en bois va donc être revu pour faire disparaître le sigle "Fabriqué

(...) Cliquez ici pour voir la suite