La véritable histoire de 'La prière aux étoiles", la trilogie disparue de Marcel Pagnol

·1 min de lecture

Il y a eu les célèbres Marius, Fanny et César. Il y aurait dû y avoir Florence, Dominique et Pierre. Trois personnages qui devaient donner vie à une autre trilogie de Marcel Pagnol. Mais l'écrivain et cinéaste a volontairement détruit les pellicules durant le tournage. Pour comprendre pourquoi, rendons-nous dans la Principauté de Monaco, à l'été 1941. 

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

La muse Josette Day

Il est tout juste 5 heures du matin, et alors que les premiers rayons du soleil viennent éclairer le Rocher, Marcel Pagnol est déjà au travail. En tête-à-tête avec sa machine à écrire, l'auteur de la trilogie marseillaise est sur le point d'achever un scénario sur lequel il planche depuis trois ans déjà. Dans les années 1920, Pagnol s'était fait une réputation grâce au théâtre. Mais l'apparition du cinéma parlant l'a décidé à ajouter une corde à son arc. Dans quelques semaines, il pourra commencer le tournage de son prochain film dans un décor idéal, celui de sa Provence natale.

Aux côtés de Pagnol, Josette Day est encore endormie. Marcel la contemple avec tendresse. Voilà deux ans qu'ils entretiennent une liaison tumultueuse. L'actrice est sa muse, celle qui lui a inspiré le personnage de Florence, la pierre angulaire de ce récit en trois volets qu'il compte bien réaliser. Sur la première page du scénario, on peut lire le titre de la trilogie : La prière aux étoiles. Sur les feuillets qui suivent, Pagnol nous plon...


Lire la suite sur Europe1