Qui est Véronique Bédague, la femme qui a décliné le poste de Première ministre ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon Le Parisien, la quinquagénaire a été longuement reçue en milieu de semaine par le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, entretien au cours duquel Emmanuel Macron a « passé une tête ».

Une femme aurait-elle pu siéger à Matignon pour la première fois depuis 1991 ? C’est en tout cas ce que laisse sous-entendre un article du « Parisien ». Selon le journal, Véronique Bédague, 58 ans, a été « a été longuement reçue en milieu de semaine par le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler », un rendez-vous où Emmanuel Macron aurait lui-même « passé une tête ». La présidence ne « confirme ni n’infirme » cette rencontre, toujours selon « Le Parisien ».

Lire aussi >> Comment Rachida Dati est devenue l’invitée préférée des plateaux TV

Ancienne directrice de cabinet de Valls

Cette énarque « classée à gauche » a commencé sa carrière dans l’administration du Budget et le FMI. Elle est surtout connue pour son poste de directrice de cabinet de Manuel Valls à Matignon, de 2014 à 2016. On apprend également que ce fut « la première et seule femme » à être nommée à ce poste. Actuellement, elle est numéro 2 du géant de l’immobilier Nexity.

La semaine dernière, Emmanuel Macron a indiqué que le Premier ministre qu'il nommerait en remplacement de Jean Castex serait « quelqu'un qui est attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive ».

« Je crois au dépassement, la couleur politique ne dit pas tout », a-t-il aussi souligné sur le marché de Cergy (Val-d'Oise) pour son premier déplacement depuis sa réélection, en réponse à une question d'un journaliste...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles