A quoi les vacances d'été des Français vont-elles vraiment ressembler ?

·2 min de lecture

Où partir pour les vacances d’été 2021 ? Un problème épineux que les Français ont déjà résolu : c’est dans notre bon vieil Hexagone que les voyageurs s’évaderont durant la période estivale ! Budget, type d’hébergement, moyen de transport, durée… Une enquête réalisée par VVF Ingénierie* lève le voile sur leurs envies.

Les vacances d'été 2021 approchent à grand pas. Des congés qui provoquent de l'appréhension chez seulement 27 % des Français - crise sanitaire oblige - 32 % les attendant avec autant d'impatience que l'année précédente et 41 % encore plus que l'été précédent. Les habitants de l'Hexagone sont si avides d'évasion que seuls 13 % d'entre eux modifieraient leurs projets de voyage si une hausse de la contamination survenait dans la région où ils ont prévu de partir, contre 54 % durant l'été 2020. De même, alors que 40 % auraient annulé leur vacances estivales l'année précédente si la crainte d'un reconfinement se profilait, cette proportion chute à 8 % en 2021. Mais à quoi ressembleront vraiment ces vacances prises coûte que coûte ? Zoom sur les projets de voyage des Français.

Des vacances d'été réservées à l'avance

Oubliés, les projets de dernière minute ! 23 % des Français réserveront leurs vacances d'été dans les prochains jours et 38 % un mois avant qu'elles ne surviennent. Seuls 13 % des vacanciers se décideront une petite semaine avant le départ.

La France, destination star

Les vacances en France ont la cote ! 86 % de ses habitants voyageront dans l'Hexagone, contre seulement 9 % dans un pays européen et 5 % à l'étranger hors Europe. Mais pas question de se cantonner à son lotissement : seuls 4 % des voyageurs français partiront dans leur région.

A découvrir également : Où partir en France en 2021 ?...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles