Vaccin covid : les femmes enceintes prioritaires dès le 2e trimestre de grossesse

·1 min de lecture

Jusqu'à présent, les femmes enceintes n'étaient pas considérées comme prioritaires et n'étaient donc pas éligibles à la vaccination contre le covid-19. Une mise à l’écart qui ne concerne désormais que les femmes qui en sont au tout début de leur grossesse puisque dans son DGS-Urgent du 3 avril, la Direction générale de la santé vient d'annoncer que "conformément aux recommandations du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale du 29 mars 2021, l’accès prioritaire à la vaccination contre la Covid-19 est aussi élargi aux femmes enceintes, avec ou sans comorbidités, et ce à partir du deuxième trimestre de la grossesse".

Elles peuvent donc désormais recevoir les injections des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna, en centre de vaccination.

De nouvelles recommandations de la Haute Autorité de Santé et de l’Académie de médecine

Le président de la République Emmanuel Macron s’était engagé début février à ce que tous les français qui le souhaitent puissent se faire vacciner d’ici l’été. Les femmes enceintes pourront donc recevoir un vaccin, même si celui-ci était encore déconseillé par la Haute Autorité de Santé dans un avis publié le 8 janvier dernier. "En l’absence de données robustes sur la tolérance et l’efficacité du vaccin au cours de la grossesse, la HAS rappelle que son utilisation chez la femme enceinte doit être envisagée seulement si les bénéfices potentiels l’emportent sur les risques potentiels pour (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Maladies chroniques et souffrances de l'enfance sont-elles liées ?
Sodas et boissons sucrées : attention, ils diminuent la mémoire des ados
Rougeole : seulement 240 cas en 2020
L’otite de bébé : comment la reconnaître ?
Accoucher par césarienne : pourquoi ? Comment ?