Le vaccin Covid a perturbé votre cycle menstruel ? Ça intéresse l’Agence du médicament !

© Getty Images

Les femmes concernées par des troubles menstruels après la vaccination contre le Covid-19 sont invitées à les déclarer auprès de l’agence nationale du médicament. Objectif : faire la lumière une fois pour toutes sur le lien entre vaccins et règles perturbées.

Les troubles menstruels liés à la vaccination par un vaccin à ARNm, (soit ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna), font l’objet d’une surveillance attentive au niveau national et européen depuis leur détection. Mais pour aller encore plus loin, l’Agence nationale du médicament (ANSM) encourage les femmes concernées à déclarer les troubles qu’elles ont constatés.

De multiples témoignages évoquent l’apparition de troubles menstruels après une vaccination anti-Covid. Mais les autorités sanitaires n’ont pour l’heure pas établi de lien de cause à effet entre les vaccins et les perturbations du cycle menstruel.

Au 28 avril, 58 millions d’injections avaient été réalisées chez les femmes avec le vaccin Pfizer, et 12 millions avec celui de Moderna. À cette date, les centres régionaux de pharmacovigilance ont analysé 9 381 déclarations de troubles du cycle rapportées avec le vaccin Pfizer, et 1 557 avec le vaccin Moderna, rapporte l’ANSM. La majorité de ces déclarations ont été réalisées directement par les patientes, précise l’agence.

Guide d’aide à la déclaration

L’agence du médicament invite les femmes à déclarer les troubles menstruels apparus après la vaccination sur le portail du ministère chargé de la Santé, en apportant « les renseignements les plus détaillés possibles dans le formulaire de déclaration ». Elle a mis en ligne un guide d’aide à la déclaration, ainsi que des tutoriels à destination des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles