Vaccination des adolescents : un feu vert trop rapide ?

·1 min de lecture

Depuis le 31 mai, tous les adultes de plus de 18 ans, sans conditions, peuvent se faire vacciner. Prochaine étape : la vaccination des adolescents. Initialement envisagée à la rentrée, Emmanuel Macron a lui-même annoncé que les jeunes de 12 à 18 ans pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir du 15 juin.

Concrètement comment se va-t-il se passer ? "Le 15 juin peut être la date de première injection", avec le vaccin Pfizer en centre de vaccination, a précisé Olivier Véran. La vaccination se fera "sur la base du volontariat avec l'accord des parents", a également indiqué le ministre de la Santé. "Nous avons tous les feux verts des autorités sanitaires".

L’enjeu : augmenter la couverture vaccinale pour s’approcher de l’immunité collective. Protéger les plus jeunes deviendrait alors stratégique pour limiter la diffusion du coronavirus vers les plus fragiles.

Le 28 mai dernier, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé l'utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech chez les adolescents de 12 à 15 ans. Ce 3 juin, la HAS recommande de "vacciner très rapidement les adolescents (12-15 ans) qui présentent une comorbidité ou dans l’entourage de personnes immunodéprimées, PUIS de vacciner les adolescents en bonne santé dès lors que la vaccination de la population adulte sera suffisamment avancée."

Rappelons que les jeunes de 16 et 17 ans souffrant d'une "pathologie à haut risque de forme grave" de Covid-19 sont déjà autorisés à se (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Semaine de la santé du pied : quoi de neuf en chirurgie ?
Problèmes de vue : quand faut-il se faire dépister ?
Préménopause : comment réguler les hormones ?
Hémophilie : ce qu'il faut savoir sur cette maladie hémorragique
Docteure, j'ai mal au mollet