Valérie Bacot : son action contre l’Etat pour négligence a été déboutée

TF1

Toute une vie à reconstruire. Pendant 25 ans, Valérie Bacot a été battue, violée et même prostituée de force par son mari, Daniel Polette. Ne supportant plus ce calvaire, elle avait tué celui-ci d’une balle dans la nuque en mars 2016, alors qu’il était âgé de 61 ans. Cette mère de quatre enfants avait reçu un gros soutien après la révélation de l’affaire dans la presse, qui a été très médiatisée. Vendredi 25 juin 2021, Valérie Bacot a finalement reçu son jugement à la cour d'Assises de Saône-et-Loire à Chalon-sur-Saône : elle a été condamnée à quatre ans de prison dont trois avec sursis. Une peine symbolique la reconnaissant aussi comme victime de son mari. Mais Valérie Bacot ne s’est pas remise de tous les sévices atroces qu’elle a subis de la part de celui qui a été son compagnon mais aussi son proxénète, et réapprend peu à peu à vivre. Pour aider à passer ce cap, elle avait lancé une action contre l’État : elle lui reprochait d’avoir négligé des signalements passés concernant son ex-conjoint, comme le relatent nos confrères du Parisien, le même jour.

En effet, la mère de famille avait lancé plusieurs signalements à la police concernant son ex-conjoint, notamment concernant une agression sexuelle alors qu’il était encore le compagnon de sa mère et qu’elle était mineure, âgée de 14 ans seulement. Malgré cela, comme le soulignent ses avocats, les pouvoirs publics ont ignoré toutes ces alertes, la mettant en danger et la conduisant dans cette situation infernale pendant des années. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite