Valérie Pécresse a (déjà) récolté 1,4 million d’euros de dons pour rembourser sa campagne électorale

·1 min de lecture

Le 11 avril dernier Valérie Pécresse a lancé un appel aux dons. Le but ? Rembourser les frais de sa campagne électorale. Une dizaine de jours plus tard, la candidate des Républicains a récolté 1,4 million d’euros.

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle de 2022 ont été annoncés le 10 avril dernier. C’est Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui sont arrivés en tête à l’issue de ce vote. Valérie Pécresse, candidate des Républicains, a récolté seulement 4,78 % des votes. Un score qui ne lui a pas permis de bénéficier d’une aide de remboursement des frais de sa campagne, son résultat étant inférieur à 5 %. La candidate a donc lancé un appel aux dons auprès des Français et aurait déjà récolté une belle somme.

À lire aussi >> Magali Della Sudda : « Beaucoup des “nouvelles femmes de droite” ne se reconnaissent ni en Marine Le Pen ni en Emmanuel Macron »

Valérie Pécresse récolte 1,4 million de dons

La 11 avril 2022, un jour après les résultats du premier tour de l'élection présidentielle, Valérie Pécresse n’a pas eu d’autre choix d’après elle que de lancer un appel à la solidarité auprès des Français pour rembourser ses frais de campagne. Dans une vidéo captée et relayée par BFM TV, elle expliquait « que la situation financière de sa campagne était critique en raison des 7 millions d’euros qui lui manquait ». Valérie Pécresse affirmait également être « endettée personnellement à hauteur de 5 millions d’euros » avant de lancer un « appel à tous ceux qui lui avaient apporté leurs suffrages ».

Un appel qui a été entendu puisque d’après les informations du « Figaro », révélées ce mardi...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles