"Pas de Vanessa Paradis" : Ce célèbre animateur qui détestait étrangement la chanteuse

Samedi 11 juin 2022, Arthur a fait de sacrées révélations concernant un célèbre animateur dans 30 ans d’émissions cultes. Ce dernier avait deux surprenantes exigences pour son émission La Fureur.

On ne peut pas plaire à tout le monde et ce n'est pas Arthur qui dira le contraire. Au cours de sa carrière, l'animateur et producteur en a vu des choses et a surtout un paquet d'anecdotes à son actif. D'ailleurs, il a pu en partager quelques-unes lors des 30 ans d'émissions cultes diffusés samedi 11 juin 2022 sur TF1. Au cours de ce programme, il a pu évoquer La Fureur qui a été créée en 1995 comportant neuf saisons à son actif. Pour l'animation, il y a eu plusieurs figures du petit écran telles que Véronique Cloutier, Nikos Aliagas et Alexandre Devoise mais toujours avec Arthur, qui a été bouleversé par son séjour en Pologne, aux commandes. Pour ceux qui ne connaissaient pas le concept de l'émission, celle-ci était inspirée du Karaoké. "C’était cette tendance des grands shows à l’italienne de Silvio Berlusconi avec des danseuses avec des jupes toujours plus courtes. On ne pourrait plus faire ça aujourd’hui, on se ferait massacrer", s'est souvenu le compagnon de Mareva Galanter.

22 ans après la fin du programme, Arthur est revenu sur l'époque où il avait coprésenté le premier numéro avec Pascal Sevran. L'occasion pour lui de faire de tendres confidences sur son défunt ami. "Je ne me suis jamais autant éclaté qu’avec ce gars. Il avait sa bouteille de rosé bien fraîche avec des glaçons… Il avait deux exigences : il fallait qu’il ait toujours du rosé au frais et qu’on ne parle jamais de Vanessa Paradis", s'est-il souvenu, amusé. Et pour ceux qui se demandaient pourquoi, cela remonterait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - La Minute de Vanessa Paradis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles