Vanessa Paradis : ce célèbre animateur télé ne voulait pas entendre parler d’elle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Domine Jerome/ABACA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Celle qui a commencé sa carrière à l’âge de 14 ans n’a pas toujours été soutenue par le monde du show-business.

Samedi 11 juin, TF1 a diffusé « 30 ans d’émissions cultes », un programme où de nombreux animateurs sont revenus sur les grands moments de la chaîne. Parmi eux, Arthur. Le présentateur était présent pour parler de « La Fureur », programme de karaoké qu’il a notamment co-présenté avec Pascal Sevran. L’occasion pour lui de faire une confidence étonnante : « Je ne me suis jamais autant éclaté qu’avec ce gars. Il avait sa bouteille de rosé bien fraîche avec des glaçons… Il avait deux exigences : il fallait qu’il ait toujours du rosé au frais et qu’on ne parle jamais de Vanessa Paradis. »

Lire aussi >> Couple de légende : Johnny Depp et Vanessa Paradis, un coup de foudre prémédité

« J’ai quelques inquiétudes concernant votre avenir »

Celui qui est décédé en 2008 n’appréciait en effet pas la chanteuse française. Il n’avait d’ailleurs pas manqué de le faire savoir en 1987, lors d’une émission présentée par Michel Denisot, où ils étaient tous les deux invités : « Quand je vous entends chanter, enfin, plutôt quand votre voix arrive jusqu’à mon oreille, j’ai quelques inquiétudes concernant votre avenir. Et je me demande si vous avez réfléchi sérieusement au métier que vous allez pouvoir exercer quand vous aurez quitté l’école… » Du haut de ses 16 ans, Vanessa Paradis lui avait alors répondu alors : « Je ne sais pas quoi lui répondre, moi, à Pascal Navrant… » Une petite phrase que l’animateur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles