Vanessa Paradis radieuse : cuir et décolleté, elle dévoile sa taille de guêpe

·1 min de lecture

"La classe et la beauté réunies", "Magnifique", "Trop, trop belle", "Magnétique" : depuis l’apparition en noir et blanc du profil de Vanessa Paradis et de sa célèbre moue boudeuse sur le compte Instagram du magazine ELLE qui lui consacre cette semaine sa couverture, les commentaires élogieux ne cessent de s’accumuler pour louer sa grâce, son charme et son talent. Il lui a suffi d’une seule chanson en 1987 (le fameux Joe le Taxi où le public la découvrait ado de 14 ans fagotée d’un sweat style oversize et d’un jean bleached trois fois trop grand pour elle) pour devenir l’idole de toute une génération. Depuis, Vanessa Paradis brouille les pistes et balade sa silhouette féline partout où le vent la mène. Chanteuse à succès, actrice césarisée dès son premier rôle dans Noce Blanche et égérie fidèle de la maison Chanel depuis que Jean-Paul Goude l’a enfermée dans une cage à oiseaux pour les besoins d’une pub mythique des années 1990, tout ce qu’elle touche se transforme en or. Aujourd’hui, c’est au théâtre qu’elle s’attaque. A 48 ans, la maman de Lily-Rose Depp s’apprête à monter pour la toute première fois de sa carrière sur les planches d’un théâtre parisien dans Maman, une pièce écrite par son mari Samuel Benchetrit. Et pour en assurer la promo, Vanessa Paradis multiplie les apparitions sur papier glacé : après son coup d’éclat en couverture du Madame Figaro en brassière, culotte et chaîne de taille, la revoilà qui s’affiche dans les pages du magazine ELLE de cette semaine dans un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles