Variant XE : est-on positif au virus plus longtemps ? L'alerte d'un immunologiste

On le sait : de nouveaux variants du coronavirus apparaissent régulièrement. Certains prennent même des formes particulières, que l’on appelle "recombinaisons" : il s’agit d’une association de deux variants. C’est le cas du variant XD, également connu sous le nom de "Deltacron", mais aussi du variant XE, qui est quant à lui un pur produit d’Omicron. Et pour cause : il s’agit d’une recombinaison des sous-lignages BA.1 et BA.2. Quelles sont les particularités d’XE ? Les personnes touchées par ce variant sont-elles positives plus longtemps ? Un immunologiste a lancé l’alerte.

En France, "les recombinants BA.1/BA.2 XE et XL ont été détectés, mais à des niveaux très faibles", indiquait Santé publique France dans son analyse de risque sur les variants émergents du SARS-CoV-2 du 20 avril dernier.

Cependant, le variant XE semble prendre plus d'ampleur dans d'autres pays. L'agence sanitaire indiquait que différents recombinants entre les sous-lignages BA.1 et BA.2 avaient été détectés dans plusieurs pays, à savoir le Royaume-Uni, le Danemark, la Finlande, l’Allemagne et Israël. Au total, 470 séquences du variant XE avaient été répertoriées par la plateforme GISAID au 19 avril.

Un phénomène qui inquiète certains spécialistes, car le variant XE est plus contagieux que les autres. "Sur la base d'une première analyse des séquences disponibles, il existe un léger avantage de croissance de ce recombinant par rapport au BA.2 : environ 10 % d'augmentation de la transmissibilité", a indiqué Maria (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles