Variole du singe : cette catégorie de population serait davantage immunisée

Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Italie…. Les cas de variole du singe ne cessent d’augmenter partout dans le monde. Cinq nouveaux cas ont été recensés en France, selon le dernier point de situation de Santé Publique France (SPF) : trois en Ile-de-France, un en Auvergne-Rhône-Alpes et un autre en Occitanie.

Mais face à l’émergence de ce nouveau virus, la question de la vaccination et de l'immunité se pose. Ainsi, les personnes vaccinées contre la variole pendant leur enfance sont-elles protégées contre la variole du singe ?

Mondialement éradiquée en 1979, le virus de la variole, qui a touché des millions de personnes pendant des milliers d’années, a fait l’objet d’une vaccination massive.

Si la variole et le "monkeypox" sont deux virus différents, ils sont "très proches génétiquement" et "appartiennent à la même famille et au même genre de virus, les orthopoxvirus", explique India Leclercq, enseignante-chercheuse à la cellule d'investigation biologique d'urgence de l'Institut Pasteur, université Paris-Cité, à BFMTV.

Ainsi, la vaccination antivariolique pourrait être efficace à 85% contre l’orthopoxvirose simienne, précise l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Au regard de leur proximité, la question de l’immunité des personnes vaccinées contre la variole pendant leur enfance se pose.

Jean Daniel Lelièvre, chef des maladies infectieuses de l’hôpital Henri-Mondor évoque dans les colonnes du Parisien la question de la "protection croisée". Selon le médecin, les personnes vaccinées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles