Variole du singe : la mise en garde de Karine Lacombe contre ce nouveau virus

Après le coronavirus, une nouvelle maladie infectieuse fait trembler les spécialistes : la Variole du singe, ou Monkeypox. Celle-ci évolue très rapidement dans notre pays, puisqu’après une hausse spectaculaire, elle a déjà infectée 51 personnes. Santé publique France a ainsi déjà indiqué la conduite à tenir si l’on pense être cas contact de cette maladie. Et alors que bon nombre de Français s’inquiètent de l’arrivée de ce nouveau virus, et se renseignent du mieux possible sur les symptômes de cette maladie, une spécialiste s’inquiète. Karine Lacombe, professeure d’infectiologie, a accordé une interview au Parisien dimanche 5 juin 2022. "Nous sommes en pleine poussée épidémique avec de plus en plus de cas", explique-t-elle. "Mais on ne voit pas forcément arriver les patients à l’hôpital, car beaucoup consultent leur médecin traitant pour de la fièvre ou une éruption cutanée". Un problème selon elle, car la part de patient est alors sous-estimée, et les mises en place pour lutter contre le virus ne sont pas à la hauteur.

"On est face à beaucoup de suspicions cliniques, dont un certain nombre seulement est confirmé", continue la spécialiste, pour qui les chiffres actuels "sont très probablement sous-estimés". Afin de ne pas se laisser surprendre par l’ampleur de cette épidémie, elle milite, avec d’autres infectiologues, "pour 'ouvrir' des tests à plus de laboratoires pour ne pas passer à côté de cas". En effet, selon elle, l’absence de traitement contre la variole du singe pourrait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles