Variole du singe : une nouvelle étude dévoile de nouveaux symptômes de la maladie

17.000. C'est le nombre de personnes contaminées à ce jour par le virus de la variole du singe dans près de 75 pays. Face à la flambée des cas, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lors d'une conférence de presse, son plus haut niveau d'alerte : "J’ai décidé de déclarer une urgence de santé publique de portée internationale", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Origine, mode de transmission...De nombreuses études ont tenté de comprendre le phénomène de la variole du singe. Dernièrement, dans une récente étude publiée le 21 juillet 2022 dans la revue New England Journal of Medicine, des scientifiques anglais ont recensé de nouveaux symptômes liés à la maladie.

C'est la plus grande étude menée à ce jour. Des chercheurs de l'université Queen Mary de Londres (Royaume-Uni) ont étudié les données de plus de 520 personnes contaminées au virus de la variole du singe. Au cours de leurs travaux, les scientifiques ont constaté que 98% des participants de l'étude ont contracté la maladie lors de rapports sexuels.

Mais ce n'est pas tout : ils ont également observé de nouvelles manifestations de la maladie. En effet, si les principaux symptômes du Monkeypox étaient généralement des maux de tête, des lésions cutanées ou encore de la fièvre, ils ont découvert que le virus pouvait aussi provoquer des des douleurs anales et/ou rectales et des "symptômes muqueux" dont des plaies au niveau de la bouche et des plaies à l'intérieur de l'anus.

"Nous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles