Variole du singe : comment savoir si vous êtes concerné par le vaccin ?

En France, au 7 juillet 2022, 721 cas de “Monkeypox” ou variole du singe ont été confirmés selon Santé publique France. Cette maladie infectieuse provoque principalement des éruptions cutanées souvent accompagnées de démangeaisons au niveau du visage, des mains, des pieds et des régions génitales. Parmi les symptômes on retrouve également fièvre, maux de tête, courbatures et fatigue.

La transmission de cette maladie se fait lorsqu’il y a contact direct avec une personne malade par les lésions cutanées ou les muqueuses de cette dernière ou bien par le biais de gouttelettes tels les éternuements et postillons. Le risque de transmission est également bien plus élevé durant les rapports sexuels avec ou sans pénétration.

Parmi les cas confirmés dans l’Hexagone, Santé publique France annonce que 98 % sont des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et 75 % sont des personnes qui déclarent avoir eu au moins deux partenaires sexuels dans les trois semaines avant l’apparition des symptômes. En fonction de ses données, la Haute Autorité de santé (HAS) a été saisie pour analyser la pertinence d’élargir la vaccination préventive pour les personnes les plus à risque.

Saisie par la Direction générale de la santé (DGS), la HAS recommande dans un communiqué de presse du 8 juillet “qu’une vaccination préventive soit proposée aux groupes les plus exposés au virus”. Alors que la vaccination avait été jusqu’à présent réactive, cette nouvelle stratégie vaccinale permettrait de réduire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles