Variole du singe : seize cas confirmés en France, dont douze en Île-de-France

Selon les autorités sanitaires, la France comptait ce week-end seize cas confirmés d’infection à la variole du singe, dont douze en région parisienne.

La France comptait samedi seize cas « confirmés » d'infection au virus de la variole du singe, ont annoncé les autorités sanitaires dimanche 29 mai. Sur ces seize cas, douze ont été rapportés en Île-de-France.

Lire aussi >> Variole du singe : ce que l'on sait du virus

Le précédent bilan faisait état de sept cas « avérés », avait déclaré la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon mercredi dernier.

Pas de « flambée » prévue par les autorités sanitaires

Selon la ministre de la Santé, les autorités ne s'attendent pas à une « flambée » de la maladie. Elle a aussi indiqué que le pays disposait de stocks suffisants de vaccins pour les personnes cas contact.

La Direction générale de la Santé a indiqué vendredi 27 mai à l'AFP que deux premières personnes, considérées comme ayant eu un contact à risque avec un malade de la variole du singe, ont été vaccinées à Paris.

Face aux cas de variole du singe, dans un avis rendu mardi, la Haute autorité de Santé a recommandé la vaccination des adultes, y compris des professionnels de santé, ayant eu un contact à risque avec un malade.

Une maladie qui reste rare

Maladie rare dont le pathogène peut être transmis de l’animal à l’humain et inversement, la variole du singe (« monkeypox » en anglais) ou « orthopoxvirose simienne » a été identifiée pour la première fois chez l’humain en 1970 en République démocratique du Congo (ex-Zaïre) chez un garçon...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles