Publicité

« Tu vas la fermer » : fin de séance surchauffée à l’Assemblée nationale

L'atmosphère était tendue ce jeudi dans l'hémicycle. (Photo d'illustration).  - Credit:ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
L'atmosphère était tendue ce jeudi dans l'hémicycle. (Photo d'illustration). - Credit:ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

La fin de la journée réservée au groupe LFI à l'Assemblée a tourné au vinaigre jeudi soir, les oppositions fustigeant les « manœuvres » du camp présidentiel pour empêcher la tenue d'un vote sensible sur la réintégration des soignants non vaccinés. « Tu vas la fermer ! » a notamment lancé dans l'hémicycle, excédé, le député de Guadeloupe Olivier Serva (groupe LOT) à l'adresse de députés Renaissance qui l'interpellaient pendant son intervention, provoquant une suspension de séance.

L'élu ultramarin, qui dénonçait les techniques employées pour ralentir les débats, a ensuite repris la parole. « Vous utilisez des subterfuges petits, comme vos idéaux, vous salissez la démocratie avec vos bassesses, vous êtes minoritaires, acceptez-le. »

« Mépris du gouvernement »

Les députés ultramarins des différents bancs de l'Assemblée, venus en nombre soutenir la proposition de loi en discussion, ont leur colère devant la presse face au « mépris du gouvernement » à l'égard de la situation des établissements de santé dans leurs territoires. « Chez nous, ceux qui ont un schéma vaccinal complet, c'est moins de 20 % », a lancé l'un d'entre eux. « Des gens sont en train de mourir chez nous sur des brancards, nous n'acceptons (pas) que les députés de La République en marche [précédent nom de Renaissance, NDLR], avec leurs sourires narquois, ou que M. Véran, avec son arrogance légendaire, viennent nous mépriser », a tempêté le député de Martinique Jean-Philippe Nilor (LFI).

À LIRE AUSS [...] Lire la suite