Vaut-il mieux continuer de travailler ou racheter des trimestres retraite ? Des experts nous répondent

Vous approchez de la retraite et vous hésitez entre continuer votre activité professionnelle ou racheter des trimestres de cotisation à votre caisse de retraite de base ? Payer une certaine somme d'argent vaut-il le coup si l'on souhaite partir plus tôt à la retraite ? Et justement, de quel coût parle-t-on au juste ? Instauré par la loi Fillon, le rachat de trimestres retraite, également appelé "versement pour la retraite", est possible depuis 2003. Mais alors en quoi consiste-t-il ? On vous éclaire.

Le rachat de trimestres permet aux assurés qui le souhaitent la prise en compte, pour leur retraite, de périodes pendant lesquelles ils n'avaient pas initialement cotisé. Grâce à cette pratique, il est possible de racheter jusqu'à 12 trimestres supplémentaires, soit 3 années. Pour rappel, une retraite à taux plein nécessite d'avoir cotisé un certain nombre de trimestres, qui varie selon l'année de votre naissance. À titre d'exemple, si vous êtes né à partir de 1973, vous devrez avoir cotisé au moins 172 trimestres, soit 43 ans. Si vous n'avez pas cumulé ces 172 trimestres, alors vous ne pourrez pas bénéficier d'une retraite à taux plein, donc celle-ci sera alors minorée. Le cas échéant, vous pouvez faire le choix de racheter des trimestres pour compenser ce manque. Trois périodes peuvent être rachetées :

De prime abord, racheter des trimestres ne permet pas d'être à la retraite avant l'âge légal de départ. "Il est important de noter que ça ne permet pas de partir en retraite avant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite