Veganuary : 3 bonnes raisons de tester le véganisme au mois de janvier

·1 min de lecture

Créé il y a plusieurs années à l'initiative de l'association L214, le veganuary est un défi sur le modèle du dry january : tandis que ce dernier (qui signifie littéralement "janvier sec") consiste à se passer d'alcool pendant tout le mois de janvier, le veganuary nous invite à tester le véganisme, c'est-à-dire à ne consommer aucun produit animal (ni crème, ni œufs, ni beurre, ni viande, ni poisson...) pendant 30 jours. Voici 3 bonnes raisons d'essayer :

  • Le véganisme, ce n'est pas si compliqué. Pour réussir à tenir 30 jours (et pourquoi pas davantage !), le mieux est de procéder par étapes : au lieu de se couper directement des produits d'origine animale, on instaure une journée "végétalienne" dans la semaine, puis deux, puis trois... On fonctionne d'abord par substitution (par exemple : on remplace le lait de vache par du lait végétal - de soja, d'amande, d'épeautre...) puis on apprend à composer différemment nos assiettes (avec 1/3 de légumes ou de fruits, 1/3 de légumineuses, 1/3 de céréales et quelques oléagineux).

  • Le véganisme permet de découvrir de nouvelles saveurs. Tofu, tempeh, graines de courges, seitan, farine de sarrasin... Tester le véganisme, c'est l'occasion de découvrir des saveurs peu connues : c'est aussi une bonne opportunité pour apprendre à manier les épices et les aromates. Bonne nouvelle : en s'inscrivant sur le site officiel du veganuary, on peut commander gratuitement un livre de recettes pour s'initier.

  • Le véganisme,

Lire la suite sur Topsante.com

Apéritifs de fêtes : 7 graines à la loupe
18 recettes réconfortantes avec de la cannelle
Comment gérer son diabète en période de fêtes ?
Cures detox : est-ce vraiment efficace ?
24 recettes anti-fatigue aux agrumes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles