Vendredi 13 : qu’est ce que la paraskevidékatriaphobie ?

UNSPLASH

Voir un chat noir, passer sous une échelle, renverser du sel sur la table… Plusieurs superstitions existent sur Terre. Mais il faut aussi compter celle qui concerne le vendredi 13. Selon une enquête publiée le 12 mai 2022 par TF1, plus de "trois Français sur dix" se déclarent en général superstitieux. Mais "plus d'un quart" se disent touchés par le numéro 13. Cette phobie a d'ailleurs un nom très particulier : la paraskevidékatriaphobie. Originaire des mots grecs "paraskevi", "dekatria", et "phobos", signifiant littéralement la "phobie du vendredi 13", cette peur touche des milliers de personnes dans le monde entier. Il est d'ailleurs impossible de les quantifier. Mais d'où peut venir cette crainte pour ce nombre maudit ? Tout commence dans les récits bibliques : le nombre 13 fait référence au dernier repas du Christ avant sa crucifixion : la Cène. Avant sa mort, Jésus avait réuni ses 12 apôtres lors d’un repas, rassemblant dès lors le nombre de 13 personnes autour d'une table. Judas, celui qui le livrera aux soldats, était présent. Le lendemain du dîner, le Christ se retrouvera crucifié, un vendredi, la date d'exécution des condamnés.

Par la suite, la culture populaire a continué d'alimenter le mythe du vendredi 13. Aujourd’hui, rien ne peut prouver que cette date serait plus malchanceuse que toutes les autres. D'ailleurs, la superstition est souvent ranimée par les jeux d'argent, comme le Loto ou EuroMillions : durant ce jour, les bénéfices proposés dans les jeux sont souvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite