Vente privée : ce phénomène fait plus fureur que les soldes

·2 min de lecture

Vous préférez acheter sur Internet plutôt que dans les boutiques physiques ? Les ventes privées ont un réel engouement auprès des consommateurs. Plus qu’une mode, c’est devenu un réel style de vie au détriment des soldes. Version Femina vous explique tout dans cet article !

Au départ, la vente privée était dédiée aux vêtements avec des légers défauts de fabrication. Logique quand on sait qu’un produit qui présente des imperfections ne peut pas être vendu dans le circuit traditionnel de vente. Grâce à la vente privée, les entreprises gagnaient plus de chiffres d’affaires et ne perdaient aucun invendu. À la base, cela se déroulait dans des lieux physiques uniquement sur invitation. Mais les temps ont beaucoup changé. Aujourd’hui il est possible de participer à des ventes privées autant dans des lieux physiques que sur Internet, toujours pour des personnes triées sur le volet.

Les ventes privées servent à faire de bonnes affaires. Un produit vendu en seconde main peut atteindre une réduction de 20 à 70% que son réel prix en boutique. Il s’agit la plupart du temps d’articles de marque et de grande qualité. C’est donc tout bénéfique pour l’invité qui voudrait se faire plaisir à moindre coût. Un autre avantage de taille pour les ventes privées, c’est de pouvoir trouver des pièces très difficiles à se procurer en magasin. Car les vêtements sont souvent en rupture de stock, soit très peu disponibles. Les structures misent sur le déstockage pour mieux vendre leurs produits. Vous l’aurez compris, pour entrer dans ce type de boucle, il faut avoir des contacts. Tout vient à point à celui qui sait attendre !

Bazarchic offre de très bonnes affaires. Il y a de nombreuses ventes privées...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles