Ventouses : comment ça marche ? Quels bienfaits ?

·1 min de lecture

L'utilisation des ventouses remonte à l'Antiquité, notamment en Égypte, en Grèce… ou encore en Chine où elles font toujours partie de l'arsenal thérapeutique en médecine traditionnelle. Dans les années 1970, Daniel Henry, ostéopathe français, a contribué à l'émergence de cette technique en la codifiant et en créant la "médecine des ventouses". D'après lui, les ventouses (seules ou en complément d'une prise en charge globale) permettraient de traiter de nombreux troubles (lombalgies, sciatiques, tendinites, épicondylites, bronchites… ). Longtemps jugée archaïque, cette méthode semble de nouveau à la mode, notamment chez les sportifs et les stars. On se souvient par exemple du nageur olympique Michael Phelps qui avait surpris les spectateurs avec ses épaules constellées de cercles rouges, lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Quel est le principe des ventouses ?

Le principe : provoquer localement une aspiration de la peau. On parle de ventouse chaude (même si elle ne l'est pas, bien entendu !) lorsque le vide d'air se fait en passant rapidement une flamme à l'intérieur, et d'une ventouse froide lorsque le vide est obtenu à l'aide d'un système de pompe ou de poire. Les ventouses sont le plus souvent posées, pendant une durée définie (2 à 20 minutes), selon un protocole de soins.

Les objectifs ? Relancer la circulation sanguine, mieux oxygéner les tissus, faciliter le drainage des déchets et autres toxines et diminuer les douleurs.

Chez l'adulte, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Allergie au pollen : 3 remèdes aux huiles essentielles
6 remèdes de grand-mère au vinaigre de cidre
6 façons douces de soigner les aphtes
4 remèdes santé avec de l'ortie
Pleine lune : 4 solutions pour bien dormir la nuit du 28 janvier