La venue de Beyoncé en Angleterre affecte très négativement les sans-abris

Qui a réussi à mettre la main sur une place tant convoitée le sait : cette dernière semaine de mai est celle dédiée à Beyoncé en France. La chanteuse est actuellement en tournée dans le monde entier et sera présente en Europe pour quelques semaines. Après son concert au stade de France, prévu le 26 mai, elle s’envolera pour Londres où des milliers de fans attendent impatiemment de l’applaudir. La star internationale élira domicile dans le stade de Tottenham du 29 mai au 4 juin. Avec autant de dates londoniennes et des millions de fans dans le monde, autant dire que beaucoup s’offrent le voyage en Angleterre en plus du concert. Et il leur a bien fallu trouver un endroit où dormir. Or, rapporte The Guardian, la venue de ces fans en nombre va obliger l’un des hôtels les plus proches du stade à déloger certain·e·s de ses locataires. Une trentaine de familles vivant à l’hôtel pour éviter la rue a été priée d’évacuer les lieux le temps du séjour de Queen B.

Le conseil municipal d’Enfield, un district du grand Londres, au nord de la capitale, paie une centaine de chambres pour les familles de son territoire dans le besoin. Mais les réservations ne peuvent être effectuées que pour vingt-huit jours d’affilée. L’exécutif d’Enfield n’a pas été aussi réactif que les fans de Beyoncé lorsqu’il a fallu renouveler la réservation de trente familles pour début juin. Ce n’est pas la première fois que ce genre de déconvenue survient tant le stade accueille de nombreux événements tout au long de l’année. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’Espagne lance une appli destinée à mieux répartir les tâches domestiques dans le couple
Un collectif anti-IVG colle des stickers sur les Vélib’ à Paris et fait face à des poursuites
La députée Fanta Berete veut créer une carte "parent solo" pour aider les parents célibataires
Dix ans après son accident, un homme paraplégique a pu remarcher grâce à la pensée
1 adolescent sur 2 consulte des sites pornographiques chaque mois, selon une étude de Médiamétrie