Verrues : causes, transmission, symptômes, traitement, prévention

Selon les chiffres de l’Assurance maladie, une personne sur quatre a ou aura des verrues au cours de sa vie. La tranche d’âge la plus touchée est celle des enfants de 5 à 15 ans, avec entre 20 et 30 % d’entre eux touchés par les verrues plantaires, 50 à 70 % touchées par des verrues communes ou vulgaires. Elles ne sont pas graves et généralement pas douloureuses mais les verrues peuvent en revanche être très inesthétiques. Elles récidivent fréquemment et peuvent s’étendre. En raison du risque de contamination à l’entourage, il est parfois nécessaire de les traiter, même si elles disparaissent le plus souvent seules après plusieurs mois ou années.

Les verrues sont des lésions cutanées bénignes provoquées par un virus du type papillomavirus humain ou "Human Papillomavirus" (HPV). On dénombre près de 200 sous-types d'HPV mais ceux en cause dans l’apparition des verrues sont généralement les types 1, 2 et 3. Ces types de HPV diffèrent de ceux classés comme agents cancérogènes avérés, en particulier les HPV 16 et 18. Ces derniers peuvent provoquer des lésions cervicales de bas grade, de haut grade et des lésions précancéreuses du col de l’utérus. Ils sont en cause dans 99 % de ces cancers. Mais ces virus dit oncogènes sont également en cause dans la survenue d’autres cancers : vagin, vulve, pénis, anus et cancer de l’oropharynx. Douze HPV sont aujourd’hui classés comme des agents cancérogènes avérés : HPV 16, 18, 31, 33, 35, 45, 52, 58, 39, 51, 56, 59.

Dans le cas des verrues, le virus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles