“Viande spaghetti” : voici pourquoi il faut se méfier de certains filets de poulet vendus en supermarché

Peut-être l’avez-vous déjà remarqué, mais certains morceaux de poulet, notamment vendus sous-vide dans les supermarchés, présentent d’étranges lignes blanches dans leur chair... C’est ce qui vient d’être révélé dans un reportage diffusé par France 2, qui s’est intéressé aux produits de supermarché aux États-Unis.

En regardant de plus près des morceaux de volaille vendus en supermarché et issus des élevages intensifs, les journalistes ont pu observer que la chair s’effilochait, comme "des spaghettis", d’où le surnom de "viande spaghettis".

Mais comment expliquer ce changement de texture de la viande ? Ce serait en fait lié aux changements génétiques réalisés pour accélérer et optimiser la production de volailles afin de satisfaire la demande des consommateurs.

"La fibre musculaire du poulet est cassée, ce qui donne une texture qui ressemble aux spaghettis. Les poulets grossissent tellement et tellement vite que leur corps ne fournit pas assez d'oxygène et de nutriments à la fibre musculaire, qui se dégrade et devient filandreuse.", explique Rachel Dreskin, Directrice de CIWF USA, une association de défense des animaux.

Si ces observations ont été réalisées sur des produits aux États-Unis, l’Europe ne serait pas épargnée, et il est tout à fait possible pour les consommateurs français de tomber sur ce type de morceaux filandreux.

"Viande spaghetti" : les morceaux de poulets filandreux, représentent-ils un danger pour notre santé ?

Consommer ces morceaux de volaille à la texture douteuse, ne présenterait pas de risque pour la santé, puisqu’il ne s’agit pas d’infection ou de bactérie.

En revanche, l’apport nutritionnel de ce type de poulet serait moins intéressant, car c’est la fibre musculaire qui est touchée et modifiée, et sa teneur en nutriments est forcément impactée. Ainsi, si vous consommez un morceau de poulet qui contient ce type de stries blancs, vous consommerez moins de protéines.

Il est donc vivement recommandé de faire attention à la volaille que vous choisissez

(...) Cliquez ici pour voir la suite