Victime de harcèlement, Léna Situations libère la parole

YouTube
YouTube

"Je vous invite tous à aller vous faire foutre". La jeune influenceuse et vidéaste Léna Mahfouf, plus connue par ses millions de fans sous le nom de Léna Situations, n'a pas manqué de répartie dans une période des plus éprouvantes pour elle. L'artiste subit actuellement une vague de harcèlement massive et virulente.

"Les chiens aboient, la caravane passe", a décoché la YouTubeuse l'espace d'un vlog éponyme publié sur YouTube. Dans cette vidéo, la star de la génération Z revient sur les difficultés de son quotidien, fait de pressions, d'insultes et de menaces, sur les réseaux sociaux... Mais pas seulement.

Peur, anxiété, inquiétude, dépression... "J'avais besoin et envie de vous parler. C'est très difficile de mettre des mots sur ses émotions. Il me fallait un soutien émotionnel pour faire cette vidéo", narre-t-elle.

"Je suis trop brisée"

Une poignante libération de la parole s'il en est. En décembre dernier, Léna décidait de supprimer son compte Twitter, sous la pression d'une vague de commentaires (déjà) agressifs et négatifs, regrettant au passage l'abondance de commentaires sur "[son] couple, [son] physique, [ses] cheveux bouclés, le décolleté de [ses] robes... Ou juste le fait [d'être juste] une nana". Un sexisme qui malheureusement ne s'est pas tari.

Dans sa vidéo, dramatique, la vingtenaire se dit "trop brisée" par cette situation et témoigne de son inquiétude, passant des journées entières "à rester au lit, sans avoir la force...

Lire la suite


À lire aussi

"H comme Handicapé·es", le podcast qui donne enfin la parole aux personnes en situation de handicap
Un livre-enquête libère (enfin) la parole des religieuses abusées
"Mon nom est clitoris", le docu qui libère la parole sur la sexualité féminine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles