Victime de pédophilie, l’Australienne Grace Tame lance un vibrant appel à sortir du silence

·1 min de lecture

La jeune militante, élue australienne de l’année 2021, a été violée à de multiples reprises à l’âge de 15 ans par un professeur de 58 ans. Dans un discours poignant, elle appelle les victimes de violences sexuelles à sortir du silence.  

« Ne le dis à personne, ne fais pas de bruit. » Pendant des mois, Grace Tame, 15 ans, a été violée par un de ses professeurs, de 43 ans son aîné. Aujourd’hui la jeune femme de maintenant 26 ans a fait de son traumatisme un combat : elle est militante et défenseure des survivants d'agressions sexuelles. Élue Australienne de l’année 2021, Grace Tame se décrit comme « une survivante » dans un discours poignant, au moment de recevoir son prix. Tous les ans depuis 1960, le titre « d’Australien de l'année » est décerné lors des célébrations qui entourent le jour de la fête nationale. Il récompense une personnalité exceptionnelle qui œuvre pour l’amélioration de la société australienne.  

Celle qui a modifié la loi 

Dans l’état où Grace Tame a grandi, la Tasmanie, la législation n'autorisait pas les victimes de violences sexuelles à s’exprimer sous leur vrai nom. Mais la militante tenait à témoigner sans anonymat. Elle ira jusqu’à la Cour suprême, qui lui permettra finalement de parler sous sa véritable identité, en 2019. Suite à cela, en avril 2020, la loi a été modifiée afin que toutes les victimes puissent témoigner en leur nom. « Publiquement, j’ai été réduite au silence par la loi, raconte...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles