Qui sont les victimes de l'affaire d'Outreau ?

Agence Bestimage

Trois procès aux assises, 17 accusés dont quatre définitivement condamnés, un acquittement quasi-général… L'affaire Outreau est l'un des plus grands fiascos judiciaires français. Le 25 février 2000, les quatre fils de Myriam Badaoui et de Thierry Delay, placés en famille d'accueil, accusent leurs parents d'abus sexuels au sein du domicile familial. Le couple habite à Outreau, cette commune du Pas-de-Calais qui donnera son nom à cette retentissante affaire. Les enfants accusent également d'autres adultes, en désignant d'autres mineurs victimes de viols en réunion. Reconnaissant une partie des faits, la mère incrimine d'autres personnes, dont des voisins et des membres de la famille. La justice ouvre une enquête judiciaire : des dizaines de suspects sont placées en garde à vue. Alors que le scandale Marc Dutroux a éclaté quelques années plus tôt en Belgique, en 1996, l'affaire Outreau défraye la chronique dans les médias.

Au procès de Saint-Omer, en 2004, 17 enfants se sont constitués partie civile. Parmi eux, 12 sont réellement considérés comme victimes de viols ou d'agressions sexuelles, dont les quatre fils du couple Badaoui-Delay : Chérif, Dimitri, Jonathan et Dylan. Leur mère incestueuse, condamnée à 15 ans de prison, finit par innocenter treize des 17 coaccusés. "Rien n’est vrai. Je suis une malade et une menteuse", avait-elle avoué, lors d'un coup de théâtre relaté par Libération, le 19 mai 2004. Son mari écope, lui, de 20 ans de réclusion criminelle. Six accusés, dont certains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite