Victoria Beckham le reconnaît enfin : "Vouloir être mince, c'est ringard"

Dans une interview pour l'édition britannique de Grazia, la créatrice Victoria Beckham s'est exprimée sur un sujet important : le rapport que les femmes entretiennent avec leur corps, et les diktats qui l'entourent. "Toutes les femmes veulent des fesses rondes et galbées, n'est-ce pas ?", a-t-elle observé. Et d'ajouter : "C'est démodé de vouloir être très mince. Je pense que les femmes d'aujourd'hui veulent avoir l'air en bonne santé. Elles veulent avoir des seins et des fesses."

Habitant à Miami avec sa famille depuis le printemps 2021 après des années en Angleterre, l'ex-Spice Girl a également confié être inspirée par les femmes qui y vivent. "Il y a beaucoup de femmes très rondes", a-t-elle remarqué. "Elles se promènent sur la plage de Miami Beach avec peu de vêtements et elles sont superbes. Elles mettent leurs corps en valeur avec une telle confiance. Je trouve que leur attitude et leur style ont vraiment quelque chose de libérateur."

"Il s'agit de savoir qui vous êtes et d'être heureux avec qui vous êtes"

A ce propos, elle se réjouit que sa fille Harper, 10 ans, grandissent dans cet univers body positive et inclusif. "En tant que mère, j'aime le fait qu'Harper soit entourée de femmes qui célèbrent vraiment leurs courbes et qui apprécient leur apparence", a-t-elle ajouté.

Victoria Beckham elle-même admet avoir évolué sur la question. Pour preuve sa nouvelle ligne de vêtements VB Body, une capsule permanente composée de 22 pièces...

Lire la suite

À lire aussi

"J'ai passé ma vie à vouloir être mince" : Michèle Bernier dézingue les diktats
Le prince Andrew, accusé d'agression sexuelle, va-t-il enfin être jugé ?
"Séduire" : une websérie pour (enfin !) en finir avec les clichés sur la drague et la séduction

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles