VIDÉO - Deux kayakistes se font avaler par une baleine

·2 min de lecture

Cela ressemblerait presque à une mauvaise blague... et pourtant. Lundi 2 novembre 2020, deux kayakistes installées dans un kayak biplace ont sillonné le large d'Avila Beach en Californie pour espérer y croiser quelques baleines. Pendant de longues minutes, comme en témoignent les vidéos amateurs des personnes autour, les deux jeunes femmes pagaient tout en profitant de la vue splendide. Cependant, c'est bien connu, certains mammifères et cétacés sont très friands des kayaks ! La preuve... quelques secondes plus tard, Julie McSorley et Liz Cottriel ont vécu un véritable cauchemar. En effet, une baleine à bosse a surgi de nulle part, gueule grande ouverte comme elle le ferait pour chasser des poissons, et s'est confrontée aux deux kayakistes englouties en une fraction de seconde. Une scène d'horreur pour les personnes autour qui ont bien cru que les deux jeunes femmes ne remonteraient jamais...

Comme en témoignent les différentes vidéos montées par la chaîne locale Fox26News, la baleine a d'abord refermé sa gueule sur les deux kayakistes avant de finalement les recracher elles et leur bateau. Interrogée par Fox26News, l'une des deux exploratrices a expliqué qu'elle venait de passer plusieurs jours à convaincre son amie de ne pas avoir peur de la mer : "Et il a fallu que cela arrive !", a-t-elle ironisé. Une fin heureuse qui n'a pas empêché Julie et Liz d'avoir la frayeur de leur vie : "J’ai pensé : 'Je suis morte, je suis morte'. J’ai cru qu’il allait me retomber dessus. D’un seul coup, je me suis retrouvée sous l’eau." Julie McSorley, quant à elle, se souvient avoir vu la baleine arriver : "Je me suis dit : 'Oh non ! Elle est trop près'. Sa tête était là devant moi... Soudainement, j’ai décollé et ensuite j’étais dans l’eau."

Heureusement, les deux kayakistes s'en sont merveilleusement bien sorties. Dès l'instant où leur visage a émergé de l'eau, plusieurs nageurs se trouvant autour sont venus à leur rescousse pour les ramener sur la terre ferme. Une expérience choquante (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite