VIDEO - La mousse au chocolat vegan à la patate douce de Juju Fitcats

La mousse au chocolat, c'est un peu notre dessert doudou, celui qu'on mangeait chez mamie et papy le dimanche et qu'on aime toujours autant. Qu'elle soit au chocolat noir, au lait, blanc ou encore allégée, on ne s'en lasse pas !

⋙ Ma Madeleine à moi : la mousse au chocolat d'Annette

Dans son livre de recettes "50 nuances de patate douce", l'influenceuse Juju Fitcats, suivie par 1,4 million d'abonnés sur Instagram, dévoile de nombreux petits plats salés et sucrés à base de patate douce qui mettent l'eau à la bouche... Pour Femme Actuelle, elle nous prépare sa recette incroyable et vraiment délicieuse de mousse au chocolat 100% vegan !

Ingrédients de la mousse au chocolat vegan à la patate douce pour 4 personnes :2 patates douces65 g de chocolat15 g de stévia15 cl de lait de coco5 cl de crème de cocoune gousse de vanilleune cuillère à cafe de cannellenoix de coco râpéeLa réalisation de la mousse au chocolat vegan à la patate douce

Etape 1 :

Découpez des rondelles de patates douces et faites les cuire au micro-ondes entre 5 et 7 minutes. Epluchez ensuite les rondelles au couteau avec précaution.

Etape 2 :

Placez les rondelles dans un saladier, ajoutez 15 cl de lait de coco et 5 cl de crème de coco. Versez 15 g de stévia, le contenu d'une gousse de vanille et 1 cuillère à café de cannelle puis mélangez le tout.

Etape 3 :

Faites fondre 65 g de chocolat noir et incorporez-le délicatement à la préparation de patates douces.

Etape 4 :

Versez la mousse dans des petits bols individuels et placez le tout au frais pendant 3 à 4 heures le temps qu'elle prenne bien.

Etape 5 :

Avant de servir, saupoudrez sur le dessus un peu de noix de coco râpée et dégustez !

Mettre des légumes dans des desserts ? Cette nouvelle tendance a bien des choses à nous apprendre ! En effet, en utilisant ces derniers, vous allez pouvoir remplacer de nombreux ingrédients comme le beurre, le sucre ou encore les oeufs dans vos préparations et vos gâteaux.

Par exemple, saviez-vous que l'aquafaba, ou l'eau des conservation

(...) Cliquez ici pour voir la suite